Le développement durable

Le terme Développement Durable est défini comme « répondre aux besoins des générations actuelles sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».
Envisager l’aménagement du territoire à long terme en tenant compte des conséquences environnementales pour la planète et donc la vie des générations futures.


Mobiliser puissamment les énergies et protéger l’environnement en douceur, dans tous les aspects du quotidien pour une ville plus humaine et plus durable.

Plan Climat Energie Territorial

Saint-Etienne Métropole ainsi que la ville de la Ricamarie ont développé, pour agir face au réchauffement climatique, leur Plan Climat Energie Territorial.

Le Plan Climat Energie de Saint-Etienne Métropole s’appuie sur la stratégie européenne des "3 X 20% à l’horizon 2020".

Il consiste à :
réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre du territoire
réduire de 20 % les consommations d’énergie
porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie

La signature du premier Contrat d’Objectifs Energie Climat (COEC) avec l’ADEME en Rhône-Alpes, a permis de mobiliser des financements pour l’animation et la mise en œuvre des actions.

Le Plan Climat comporte ainsi 3 échelles d’intervention :
l’échelle des six principales politiques publiques de l’agglomération concourant à réduire les émissions de gaz à effet de serre : l’habitat, les transports, la gestion des déchets, le développement agricole et économique, l’aménagement du territoire.
l’échelle territoriale, qui mobilise des partenaires publics et privés du territoire participant aux objectifs fixés par l’Agglomération.
l’échelle interne

Le Plan Climat Energie a été adopté à l’unanimité par le Conseil communautaire du 10 janvier 2011.

Pour plus d’informations sur le Plan Climat rendez-vous sur le site de Saint-Etienne Métropole

Zéro Pesticide dans nos villes et villages

Le 22 novembre dernier, la Mairie de La Ricamarie s’est engagée officiellement à mettre en œuvre les objectifs de la charte "Zéro Pesticide dans nos Villes et Villages".
L’utilisation des produits phytosanitaires a des effets désastreux sur la santé publique et la qualité de notre environnement. La réduction de l’utilisation des pesticides constitue donc un enjeu majeur.

La Charte O pesticide a pour vocation d’accompagner efficacement les collectivités afin qu’elles réduisent progressivement l’utilisation des pesticides dans l’entretien de ses voiries, parcs et jardins, zone d’activité, terrains de sport, cimetières, aires de jeux, écoles... jusqu’à son arrêt total.

Quels engagements pour la commune ?

Un programme de formation
La charte sera mise en place en concertation avec le service « espaces verts » qui est déjà engagé dans une « gestion différenciée » de l’ensemble des sites de la commune. Si certains agents ont déjà reçu des formations, le programme sera étendu à l’ensemble du personnel du service.

Un plan de désherbage
Un plan de désherbage communal est en cours de réalisation et l’utilisation des pesticides sera restreinte aux zones à faible risque pour la pollution des eaux.

Nouvelles pratiques, nouvelle communication
L’objectif est aussi de sensibiliser toute la population aux problèmes engendrés par les pesticides. Ainsi des journées et différentes actions de communication pourraient être organisées en direction de la population et plus particulièrement pour les jardiniers amateurs. Les jardiniers amateurs utilisent à eux seuls quatre fois plus de pesticides que les collectivités. Ils représentent donc un enjeu majeur.