Découvrez
La Ricamarie

La Ricamarie est une commune située dans le sud du département de la Loire et de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Une situation géographique favorable

Entre ville et nature, aux portes du Parc Naturel Régional du Pilat, de la Haute-Loire et de Saint-Étienne, La Ricamarie profite d’une situation géographique attractive, desservie par un important réseau de communications routières, autoroutières et ferroviaires.

7 955 habitant.e.s (au 1er janvier 2020) / Altitude : 580 m / 6,95 m2 de superficie

La commune fait partie de Saint-Étienne Métropole.

La Ricamarie,
une ville en mutation

Longtemps marquée par son passé minier, La Ricamarie a accompli depuis une profonde mutation économique, grâce à l’implantation de pôles d’activités artisanales et industrielles qui offrent un large éventail d’entreprises.

Une ville riche en loisirs

Dans le domaine sportif, culturel, social et de la jeunesse, la ville est dotée d’une vie associative très riche, grâce à l’implantation de nombreuses structures et équipements de qualité : Complexe sportif avec terrains de foot, tennis, parcours de santé, gymnases, halle des sports, salle de spectacles, médiathèque, école de musique, structures petite enfance, Centres de loisirs, résidence pour personnes âgées…

L’éducation est aussi présente avec trois groupes scolaires, une école privée et un collège.

Origine du nom Ricamarie

La Ricamarie se nomme jusqu’au 17ème siècle « Tiregarne » comme les branches de sapin encore appelées « garnes » dans la campagne.

Puis, un propriétaire, Monsieur Raquamier ou Recamier, donne sans doute son nom au lieu-dit, dont l’orthographe est demeurée un temps indécise.

En 1848, un document de la Compagnie de Mines écrit La Rycamarie. Des érudits, amateurs de latin ont imaginé une autre origine : une riche mine, ricamina ou ricaminera.

Un passé minier

L’exploitation des mines de charbon, petites et nombreuses, attire très tôt la population. En 1709, on évoque 3 mines dans la commune : la Mine, la Béraudière et le Montcel. En 1843, on compte 4 compagnies minières à La Ricamarie.

La commune est créée officiellement le 22 juillet 1843 par Louis Philippe.

La Ricamarie reste la patrie de Michel Rondet (1841-1908), fondateur des Syndicats et Fédérations des Mineurs de France.

Le Puits des Combes
sur les hauteurs de la ville